L’Epicurie : mieux que “Bio” ?

Gilles de l'Épicurie

Gilles a démarré son aventure il y a 4 ou 5 ans : un besoin de retrouver le lien naturel entre l’homme et la terre. Il produit et vend directement ses légumes aux consommateurs.

L’Épicurie, c’est tout d’abord l’essence même du circuit court. Mais c’est loin d’être “seulement ça”, un énième magasin à la ferme comme on en voit (re)fleurir avec plaisir dans notre région. C’est aussi un marché hebdomadaire de producteurs locaux. “Au début, on était deux, avec Antoine, le fromager. Il y avait peut-être une vingtaine de personnes qui venaient nous rendre visite et puis, petit à petit, on approche des 80 visiteurs : c’est pas si mal, en deux heures ! D’autres producteurs nous ont rejoint depuis“, nous explique Gilles. En effet, on retrouve également de la charcuterie, des confitures, des produits “traiteur” artisanaux, du thé, des produits d’entretien…

À mon avis, les gens qui viennent ici recherchent avant tout le goût : qu’on parle de mes légumes ou des produits des autres producteurs, ça n’a rien à voir avec de l’industriel. En même temps, ils posent un acte qui relève de la philosophie. Les gens peuvent visiter mes champs, mes serres, me voir : ils ont totalement confiance. Ils voient que c’est comme leur potager… mais en plus grand !“.

Bio, les légumes de l’Épicurie ?

Je n’aime pas le mot ‘bio’. Aujourd’hui, on voit des cachets, des labels de toutes sortes (et qui ne veulent pas toujours dire grand’ chose) l’utiliser. Mes légumes sont 100% naturels : aucun pesticide, aucun engrais chimique… et on respecte la terre !“.

N’hésitez pas à aller faire un tour à Serville (entre Philippeville et Dinant, du côté d’Anthée) le samedi matin ! Nos producteurs ont besoin de clients fidèles pour que ce genre d’initiatives puisse perdurer. En plus, on vous encourage à venir avec vos contenants ou à réutiliser vos sacs en papier…