À la soupe ! (aux orties)


Nous avons réalisé un potage aux orties suite à notre dernière cueillette : on vous partage notre expérience !

Nous avons pris conscience, en récoltant et en transformant du Millepertuis, qu’il était très satisfaisant de consommer ce que l’on a cueilli. Nous avons donc décidé de répéter l’opération avec l’ortie, qui est également très abondante dans nos régions.

La cueillette

L’ortie a notamment des propriétés reminéralisantes : elle absorbe les sels minéraux de son environnement. Attention donc à l’endroit où vous aller la récolter : on vous déconseille les bords des routes, les endroits pollués ou trop fréquentés. Idéalement, on cueillera l’ortie au printemps mais elle peut se récolter toute l’année : on privilégiera alors les jeunes pousses ou le dessus de la plante (les 6 dernières feuilles) puisqu’elle se développe par le haut ; ce sont donc les feuilles les plus récentes et qui ont le moins de chance d’être souillées par les animaux. On peut facilement confondre l’ortie avec le lamier blanc (aussi appelé “ortie blanche”) ou pourpre (qui a un goût de champignon) lorsqu’ils ne sont pas en fleur… mais ils sont également comestibles et on peut faire la même recette avec ! L’avantage, c’est qu’ils ne sont pas urticants (ils ne piquent pas, quoi). Dans le doute, munissez-vous tout de même de gants de jardinage, ça vous évitera des démangeaisons désagréables.

La recette

On va tout d’abord prélever les feuilles des tiges en les coupant à la base : on a besoin de 5 bonnes poignées de feuilles pour notre recette.

Ensuite, on va les laver deux fois : la première fois dans une eau vinaigrée, la deuxième fois à l’eau claire. Plus aucun risque de piqûre à ce stade… en principe !

Les ingrédients : 2 oignons, 3 petites carottes, 4 pommes de terre, 2 gousses d’ail, de la crème et nos feuilles d’ortie.

Le suivi : on va d’abord faire revenir les oignons dans un peu d’huile, avant d’ajouter les carottes, les pommes de terre, l’ail et les orties.

Quand tout a bien caramélisé, on va recouvrir d’eau, ajouter un cube de bouillon et porter à ébullition pendant 30 minutes. On ajoute ensuite 10 à 15cl de crème avant de mixer et d’ajouter du sel et du poivre.

Verdict du test : on avait peur que ça soit trop amer, raison pour laquelle on a ajouté de l’ail, des carottes et des oignons par rapport à la recette originale. Ce n’est pas une “soupe d’orties” à proprement parler mais un potage qui incorpore de l’ortie. Résultat : ça ressemble à une soupe au cerfeuil mais avec un côté plus frais. On a adoré ! À refaire…